En off avec les dessinateurs du Printival ! (et en bonus le jeu du Qui Est-Ce ?)

Impossible évidemment de parler des coulisses du Printival sans vous parler de sa bande de dessinateurs !

Le Printival s’est doté d’un journal satirique nommé l’Hélicon. Il s’appelle l’Hélicon à cause d’une des chansons de Boby Lapointe (je rappelle que ce festival s’appelle Printival Boby Lapointe. Essayez de suivre). 

L’Hélicon est quotidien.

Et drôle.

Le principe de l’Hélicon

  1. Rassembler des dessinateurs (7 cette année) ayant un certain goût et un goût certain pour l’humour.
  2. Les laisser installer leur petit barda
  3. Les laisser faire (et pas que dessiner)
  4. Rassembler leurs dessins dans une mise en page qui tienne à peu près la route
  5. Imprimer sur des grandes feuilles
  6. Plier les grandes feuilles
  7. Distribuer
  8. Lire
  9. Se marrer

Durant ce Printival c’est probablement l’endroit où je me suis le plus rendue. J’arrivais à la médiathèque, je prenais une chaise libre (la plupart du temps celle dédiée à Gérard, qui ne restait jamais plus de cinq minutes. Ha non… au temps pour moi, le vendredi il est resté longtemps pour une interview. J’y reviendrai…), je m’asseyais donc et les regardais… Ambiance parfois calme, studieuse et sereine, et parfois plus agitée et propice aux fous rires. Dans les deux cas, avec un effet  à la fois apaisant et stimulant sur moi. Moi qui dessine à peu près aussi bien qu’un enfant au stade du bonhomme patate (j’ai passé le level « tétard » l’an dernier), suis admirative des gens qui savent dessiner et peindre.

Depuis deux ans la médiathèque accueille le journal du Printival dans son hall d’accueil. On y installe des tables, des chaises, des prises et des rallonges, et c’est parti mon kiki. Alors, là, où étaient-ils tous passés ?… Mystère…

Chacun d’eux a son style, son univers, mais ils ont tous en commun une bonne dose d’humour, de coolitude (oui je sais…) et de bienveillance. Ce qui fait donc d’eux des hommes à côtoyer, non ?

Le Qui Est-Ce de l’Hélicon

Sur cette photo sept dessinateurs. Ils sont beaux hein ? Leurs noms (dans le désordre évidemment): Bertrand, Steff, Crub, Noé, Gaston, Fabien, Gérard.

Retrouve qui est qui ! *

Crub ne porte de lunettes / Gérard est à gauche de Fabien / Steff n’est pas à une extrêmité / Noé a la moustache / Gaston est à côté de Crub / Il a un pinceau dans la main mais ce n’est pas Bertrand / Il a une casquette mais ne s’appelle pas Steff / Le plus jeune s’appelle Noé / Gaston a un sourire radieux / Le plus petit sur la photo est le chef / Il ne sourit pas et pourtant son prénom commence par un F / Le prénom du chef commence par un G / Bertrand n’a pas de rideau mais un joli Pass / Steff est à côté de Fabien

* si tu ne possèdes aucune logique, ou que tu as la flemme, ou pas le temps, ou pas envie, ou que tu les connais tous, tu peux aussi lire tranquillou le reste de l’article et te servir des gros indices disséminés de ci de là…  => on n’est pas là pour se prendre  la tête.

Jeudi après une partie de la fin de matinée à me faire masser tout en écoutant la musique de Davy Kilembé et en buvant un bon verre de blanc (#ouijesaismavieestpourrie), je me rends d’un petit pas guilleret à l’Hélicon. Tous les dessinateurs ne sont pas arrivés, Gaston et Bertrand arrivent incessamment sous peu, Noé ne sera là que vendredi.  En attendant Crub, Fabien et Steff sont au rendez-vous. Quant à Gérard, vice-président du festival il joue les Shiva et tente de se téléporter aux quatre coins du Printi…

    

wanted

Crub se cache derrière son grand écran et Fabien prépare le montage du vidéomaton. Steff veille sur les bananes mine de rien.

Je  les regarde, on papote un peu. Suis toujours un peu intimidée au début. Peur de déranger même si ça ne semble pas être le cas. Je fais des allers-retours réguliers entre la médiathèque et le foyer des campagnes au cours de l’après-midi. Puis j’aide Fabien qui cherche à améliorer le coin héliconesque.

Avant réaménagement : l’accès au Printimaton est gêné par la table

Car à partir de 18h environ ils migrent vers le Foyer des Campagnes, lieu de rassemblement avant, pendant et après les concerts. La buvette y est installée, tout comme le coin pour les masseurs,  et le coin des dessinateurs. C’est ici que cette année Fabien a installé le vidéomaton du Printival. Idée géniale qui permet aux gens présents de donner leurs ressentis sur leur journée, leur coup de coeur ou coup de gueule. Ensuite Fabien visionne, coupe, monte et le résultat est visible le lendemain. J’adore.

J’aide Fabien à dégager et déplacer les tables puis à synchroniser ordi et écran, branchements des micros, etc. (Oui, bon, quand je dis « je l’aide »… Il me demande « ça s’affiche là ? » et moi je réponds oui ou non…)

Dans deux secondes Fabien craque et me demande de démêler ces  de câbles de casque.

Entrée dégagée, c’est mieux

Au bout d’un moment les autres dessinateurs arrivent, Fabien leur demande de fabriquer un cache pour le contour de l’écran…

Réunion au sommet… Bon, on choisit quoi comme carton ? Quelle couleur ?

Enfin, tout est en place, je mets un casque audio et regarde le vidéomaton de la veille. Je me marre bien.

C’est fou ! Crub et Gaston sont aussi DANS le vidéomaton. Mais comment font-ils pour être partout ?

Vendredi, après avoir réitéré le combo  massage-soleil-musique-vin blanc, je retourne voir les copains de l’Hélicon. Camille est installée devant son ordi, elle a ses articles à écrire. Ceux qui paraissent dans l’Hélicon et ceux pour Radio Pays d’Hérault.

Noé a rejoint ses compères… ambiance studieuse pour tous 

D’ailleurs en parlant de RPH il est prévu une interview des dessinateurs en fin d’après -midi…  Il faut vous raconter ce moment car ce fut mon plus beau fou rire de cette semaine !

A l’heure dite Jean Montussac de RPH arrive avec son matériel pour faire son interview. Je suis assise à la petite table où Camille avait écrit ses articles, les sept dessinateurs de l’Hélicon sont présents.

L’interview commence par une séance photo. Réflexion faite sur comment tous les avoir dans le viseur, décision est prise qu’ils s’installeront derrière le joli rideau vert pailleté.

Et là, déjà, on sent que cette  interview va être un peu déjantée.

Je les adore

Crub et Gaston

Gaston, Gérard, Fabien et Steff

Ensuite vient le temps des interviews… D’abord celle de Gérard qui détaille la journée des dessinateurs et le fameux brainstorming de deux heures que les dessinateurs s’imposent tous les matins dès potron-minet… (#Mouhahaha). 

Je me demande si c’est ce que raconte Gérard  qui nous met le smile à tous comme ça…  Toujours est-il qu’un fou rire s’empare de nous… à moins que ce ne soit ces bruits de poules et d’applaudissements qui semblent sortir de je ne sais quel ordinateur… Mystère…

C’est au tour des autres dessinateurs d’être interrogés.

Une fois cet exercice terminé nous improvisons un petit apéritif, je vais chercher des chips… je lis les derniers exemplaires des oeuvres de Gaston, on rit, on est bien.

Eux

Bertrand Lecointre

Noé

Gaston

Steff

Fabien 

Crub

Vivement l’année prochaine pour les retrouver à l’occasion de la 20ème édition !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s