La Mine de Fer de Neufchef

la Mine

Notre séjour arrive à son terme, nous sommes déjà vendredi. Il nous faut ranger et nettoyer la maison, faire les bagages et profiter de notre dernière après-midi dans cette belle Lorraine…

Nous ne pouvons terminer sans visiter une mine de fer, pour connaître et comprendre le métier du père et des grands-pères de Frédéric. Je suis un peu claustrophobe je ne sais donc pas si je réussirai à suivre la visite mais je tente le coup et je ne veux pas priver mon mari et notre fils de ce moment.

Seules deux mines sont visitables en Lorraine, celle d’Aumetz et celle de Neufchef. Frédéric voulait que nous allions à la première car elle est la seule à posséder un chevalement, cette grande tour métallique qui servait à descendre les mineurs dans les mines à puits. Malheureusement elle est fermée le vendredi. Direction donc Neufchef en Moselle.

chevalement d'Aumetz

Le chevalement de la mine d’Aumetz. Source Ecomusée Mines de Fer de Lorraine

Il fait 27°, c’est le moment d’aller se mettre au frais dans les galeries souterraines à 10°. Nous embarquons chaussures de marche et blousons.

tableau de bord

je mens pas

 Lorsque nous arrivons  un groupe vient juste de partir pour la visite des galeries (on est partis un peu à la bourre) mais le monsieur à l’accueil est charmantissime. Il nous reçoit avec le sourire, nous dit que nous rejoindrons le groupe, il donne une madeleine à Matthieu et malgré nos blousons il nous emmitoufle dans des blousons supplémentaires. Un casque sur la tête et nous suivons un monsieur qui va nous faire rattraper le groupe déjà dans la mine.

matthieu


 

noun_113537_ccLa visite des galeries de la mine + un petit film + le musée nous a coûtés 6€/adulte avec le Pass Lorraine au lieu de 8€ . C’est gratuit pour les moins de 7 ans.

Durée : il faut compter 1h30 pour la visite de la galerie (1 km)


Cette mine étant à flanc de coteau elle ne possède pas de chevalement, nous entrons directement dans la montagne et nous rejoignons le groupe.

C’est un ancien mineur, assez âgé, qui se charge de l’animation de la visite. A bien des égards, par sa posture, son timbre de voix, sa façon de parler, le débit de ses paroles, cet homme ressemble au père de Frédéric et c’est encore plus touchant.

Le parcours qui se fait à pieds (mais est accessible pour les personnes à mobilité réduite et les poussettes) est  long d’un kilomètre.

27 chantiers et reconstitutions présentent les outils et engins en situation (du pic à la chargeuse diesel) qui ont marqué les grandes étapes de l’extraction du minerai de fer lorrain.

3 grandes périodes sont abordées :

Des origines à 1910 : la mine à main : abattage et chargement à la main, roulage avec des chevaux.
1910-1950 : les débuts de la mécanisation : traction électrique et foration pneumatique, chargement manuel, recherches pour le chargement mécanique.
1950-1989 : la mine contemporaine : mécanisation des opérations d’abattage, chargement et transport, boulonnage des toits…

noun_60768

Les galeries

Ici, en Lorraine, on ne connaît que les mines de fer, les mineurs ne sont donc pas des gueules noires mais des gueules jaunes surnommées ainsi en raison de la couleur de la poussière de minerai qui recouvrait leur visage.Avant 1910

A cette époque les enfants travaillaient aussi dans les galeries, mais les hottes, une fois pleines de minerai, pesaient 50 kgs. C’étaient donc des hommes qui portaient ces charges sur des centaines de mètres, toute la journée… Et en plus ils étaient rémunérés 15 à 20 % de moins que les mineurs qui extrayaient le minerai. Mieux valait ne pas être un trop bon chargeur sinon on le restait toute sa (courte) vie…

wagonnet de bois

wagonnet de bois utilisé de 1840 à 1880

Les premiers wagons étaient tirés par des chevaux. Quand on sait que chaque wagon pesait 400 kgs de minerai, que le cheval tirait 8 wagons plusieurs fois par jour on ne s’étonne pas de savoir que ces pauvres bêtes vivaient 5 ans max…

écurie

Ecurie

wagon métal

wagon métal 1880

wagon 1936

wagon 1936

foration

Foration

détonateur

boulonnage

Boulonnage

 le jumbo

Tous le matériel des mines venait des USA… ici le Jumbo de foration tout hydraulique, qui perçait 3 mètres en 5 minutes (1960)

convoi de minerai

convoi de minerai

Attention photo floue et collector.isa

noun_60768

Le film

Nous rangeons les casques pour retrouver le monsieur si charmant de l’accueil qui nous amène dans la salle de projection visionner « Les métiers du mineur » un film d’archives avec des images de 1925 (tournées à la mine de Mancieulles), des années 50 et 80.

le voici

https://www.youtube.com/embed/h-p3vgNn-8Q« >http://

noun_60768

 Le Musée

Le musée propose ses collections à travers 3 salles d’exposition. La première est consacrée à la géologie et à la sidérurgie (nous sommes aux portes d’Hayange), la deuxième est consacrée aux différents métiers, la sécurité et l’équipement du mineur, et enfin la dernière propose de découvrir la vie sociale et familiale des mineurs.

haut fourneau

Reproduction d’un Haut-Fourneau à l’échelle 1/16è

haut fourneau

affiches sécurité

école ménagère

intérieur maison

Avant de rentrer au gîte je tiens absolument à passer par Hayange pour voir les Hauts-Fourneaux.

haut fourneau hayange


boussole

Pour visiter 

le site internet


tagà lire également le résumé de notre voyage « Road-Trip d’été en Lorraine » 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s