Microblog du lundi matin #5 // Des réflexions sur la mode, visite des coulisses du Poulain et Disquaire Day à Pézenas

miroirs pezenas statue de groom boutique pezenas 1  miroir de rue Pezenas

Cette semaine nous étions 6 à la maison, les deux plus jeunes filles de Frédéric étant déjà en vacances => Youpi les familles recomposées qui jonglent avec des zones différentes… Ca donne des garçons debout à 7h pour aller à l’école et au collège et deux marmottes à réveiller en fin de matinée si on veut pouvoir prendre le repas de midi ensemble. Une semaine placée, pour moi, sous le signe du regard porté sur l’apparence et les modes : mode vestimentaire, mode de vie… Suivre les tendances ? Etre en marge ? Suivre les codes ? Ou pas ? Des questionnements (semi) philosophico-existentialistes sur (le) Moi et la Société, assez tendance finalement, non?

Ou alors j’ai juste envie de nouveauté et d’amusement. 


Tendances

arrow Lundi 11 avril. Je compulse des blogs de modeuses. Je ne sais pas trop pourquoi (les beaux jours qui arrivent may be) car la mode c’est pas vraiment mon truc, pas que je m’en fous mais un peu quand même. Ces blogueuses-mode je les admire comme j’admire un prix Nobel de physique quantique. Envie de comprendre sans forcément en faire partie. Mais je n’ai pas non plus envie de m’habiller comme un sac et être complètement has been à 45 ans. Je suis, avouons-le, fascinée par ces nanas capables d’écrire « J’avais rdv avec ma copine Julie. Elle était superbe dans sa jupe Bidultruc et ses escarpins Machin ».  Apparemment elles ont les clés pour savoir ce qui se porte et comment. C’est hyper pointu. Limite à filer des complexes. Mais derrière cette apparente superficialité du paraître se cache le regard que l’on porte sur soi et le rapport au corps. J’ai découvert le blog de Lise (Tendances de Mode) qui parle de son anorexie à l’adolescence, de sa bipolarité… Des chroniques très bien écrites, dés témoignages de vie touchants et pudiques.

arrow Mercredi 13 avril. Aujourd’hui nous partons faire du shopping à l’Odysseum de Montpellier tous les 6. Les filles ont des cartes cadeaux à utiliser et Margot fête dans quelques jours ses 16 ans #CoupDeVieux. Le premier magasin est bondé, il doit y avoir au bas mot 40 minutes d’attente aux cabines d’essayage, donc décision est prise de choisir les fringues sans les essayer, on verra bien une fois arrivées à la maison. On a eu raison, tout allait nickel. Après la troisième boutique on fait une pause au Starbuck nouvellement installé. Le café est très mal indiqué, faut être motivé. On l’était. Franck, mon fils aîné, avait très envie de découvrir, Frédéric m’avait vanté leurs cafés si bons (sauf que je ne bois que du thé), les filles avaient connu aux USA. Et moi, je voulais quand même pouvoir dire « Starbuck ? Ben oué je connais, ça va,  tu me prends pour qui? ».

boisson starbuck  matthieu starbuck  boisson froide starbuck


Too much Connected People ?

arrow  Vendredi 15 avril. En amenant mon fils à l’école je croise une copine. Je m’approche d’elle pour lui faire la bise et elle me demande immédiatement si je porte sur moi mon téléphone portable. Comme je ne l’ai pas elle se détend et m’explique qu’elle souffre du syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques. Comme je ne connais pas elle m’explique de quoi il s’agit. Dès qu’elle s’approche d’une source dégageant des ondes et champs magnétiques elle souffre de maux de tête et d’impulsions électriques dans tout le corps. Non seulement c’est douloureux mais cela complique énormément son quotidien (et celui de sa famille). A son domicile elle a dû débrancher le four à micro-ondes, son téléphone portable et le wifi. Elle ne peut plus entrer dans les magasins.  Un truc de fou. Dans une société où quasiment tout fonctionne par ondes, comment vivre sans ? Est-ce normal de  vivre dans une société entourée d’ondes ?  Si ça nous arrivait à Frédéric et moi cela impliquerait un changement radical de vie, nous qui travaillons toute la journée sur des ordinateurs et internet. L’angoisse. 

finger rightUn article à lire sur le sujet 


Pézenas 

De Pézenas les touristes connaissent ses liens avec Molière, mais ce n’est pas la seule star de la ville ! Pézenas c’est aussi Boby Lapointe et le Poulain.

arrow Vendredi 15 avril. Une autre interview ! Cette fois-ci je passe du temps avec Kevin qui me fait découvrir les coulisses des Amis du Poulain. Je suis ravie car le Poulain est l’animal totémique de Pézenas qui déclenche une ferveur incroyable chez les habitants. Cela faisait longtemps que je souhaitais en apprendre plus. L’article est pour bientôt.
Kevin et le Poulain

arrow Samedi 16 avril. C’est l’anniversaire de Boby Lapointe, et comme ça tombe le jour du Disquaire Day, c’est l’occasion de mixer un peu des deux pour une journée sympa sur la Place Gambetta. Nous avons boulotté un peu de charcuterie devant l’a-musée Boby Lapointe, l’air était délicieusement doux, il y avait de la musique et des gens sympas. Un chouette moment de détente !

 Disquaire Day 2016 Pezenas matthieu bobypero pezenas disquaire day disquaire day pezenas

 musicien disquaire day pezenas he dis boby boutique fai virar pezenas photo Boby Lapointe


Bon début de semaine !  Suivez-moi sur Facebook Escapades & Road-Trips ! 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s