Verdun, une jolie petite ville traversée par la Meuse

Pour accéder à Verdun nous devons franchir les Côtes de Meuse, une épaisse forêt, très belle.

Dans mon esprit Verdun c’était une espèce de concept. Un mélange aux contours flous, un lieu de conflit, pas vraiment une ville.

Je découvre une jolie petit ville traversée par la Meuse, il y a des canaux et de jolis petit ponts. Le climat est idéal : 23°c et légèrement couvert.

Canaux Verdunmoulin à Verdun

A notre arrivée on se rend compte qu’il y a une manifestation de bikers. Dit comme ça ça peut faire peur en s’imaginant des hordes de Hells Angels mais en fait il y a une petite vingtaine de motards pépères, moyenne d’âge 50 ans, qui garent leur moto et vont voir les autres motos garées.
Bon.
Du coup il y a un stand de frites/sodas/glaces à côté du Monument aux enfants de Verdun morts pour la France.

Mémorial et fête - Copie

Inauguré le 1er novembre 1928, ce monument aux morts met en scène cinq soldats représentant les différentes armes : un fantassin, un sapeur du Génie, un artilleur, un cavalier et un territorial.

Verdun et la Meuse

Nous arrivons sur les quais qui longent la Meuse. On aperçoit à gauche du pont la Porte Chaussée (ou Tour Chaussée)
la Meuse à Verdun
Principale Porte de la ville donnant sur le plus grand pont, la « Tour de la Chaussée » fut édifiée en style gothique vers 1380. Pièce maîtresse du Grand Rempart défensif de Verdun. Prison militaire royale à partir de 1754, et s’ouvrant par un pont-levis aujourd’hui disparu, la Porte donnait sur la rive droite de la Meuse et la route de Metz qui menait aux Champs de Bataille. Elle fut donc utilisée sans cesse par les troupes françaises pendant la Grande Guerre pour gagner les premières lignes défendant Verdun. C’est aujourd’hui l’un des symboles de la ville.

Le blason de Verdun

Blason Verdun

D’azur à une cathédrale avec quatre flèches, derrière laquelle s’élève un beffroi entouré de murailles, le tout d’or.

Ce blason reproduisant un sceau de 1396 a été adopté par le conseil municipal de Verdun le 1° août 1898. Lorsque Verdun, ville libre, dépendait directement du Saint Empire elle portait d’or à l’aigle de sable à deux têtes, couronnée, becquée et membrée de gueules. C’était l’emblème des villes impériales. Elle devint française au Traité de Westphalie et dut abandonner son blason impérial. D’Hozier au nom de Louis XIV lui imposa, comme a toutes les villes importantes de Lorraine, un blason : d’azur à une fleur de lys d’or surmontée d’une couronne royale de même Contrairement aux autres villes lorraines elle adopta ce blason qu’elle utilisa pendant deux siècles, puisqu’elle n’avait plus d’armoiries.
Jacques Meurgey relève deux erreurs commises pas les auteurs anciens qui donnaient pour Verdun un blason d’or fretté de sable, et d’azur à une tour d’argent Ces blasons étaient en réalité les armoiries de famille du nom de Verdun.
C’est à Verdun que fut signé en 843 le célèbre traité qui partagea l’Empire de Charlemagne et devint la base des grandes divisions de l’Europe. La première guerre mondiale a fait de Verdun et de sa région un immense champ de ruines ; moins meurtrier que le premier, le second conflit endommagea à nouveau la cité.
Verdun, sous-préfecture de la Meuse, a reçu les Croix de Guerre 14-18 et 39-45. Decorée de la Légion d’Honneur le 29 août 1916, elle a reçu également de nombreuses décorations étrangères : Médaille d’or de la Bravoure Militaire de Serbie, Médaille d’or Obilitch du Monténégro, Médaille de la Valeur Militaire d’Italie, Military Cross de Grande Bretagne, Croix de Léopold I° de Belgique, Croix de Saint Georges de Russie, Ordre de la Tour et de l’Epée du Portugal, et enfin Sabre d’Honneur du Japon. (Union des Cercles Généalogiques Lorrains)

La Porte Chaussée
La herse en bois. Vaut mieux pas se la prendre sur le coin de la figure.
LA herse
Monument à la Victoire et aux soldats de Verdun.
La statue de la Citadelle Souterraine
Sous la citadelle de Verdun, des galeries souterraines furent creusées entre 1886 et 1893. En 1914, la longueur totale des galeries était d’environ 4 km. À la fin de la guerre, on compte 7 km de galeries.
Une partie des galeries de cette Citadelle Souterraine peut être visitée en wagonnets permettant de découvrir la vie des poilus.
Nous faisons le choix de ne pas visiter la citadelle et préférons monter sur les hauteurs de la ville pour visiter la cathédrale Notre-Dame.
Installée sur un promontoire cette cathédrale est la plus ancienne de Lorraine et le plus vaste édifice roman de l’Est de la France.
cathédrale notre dame

Cette cathédrale a subi de nombreux dommages au fil du temps,entre incendies et destructions durant la Première Guerre Mondiale. Des panneaux expliquent et détaillent ces dommages, ainsi que les reconstructions.

expo cathédrale

De style roman à la base, elle fut transformée pour adopter la mode baroque, comme cette copie du baldaquin de St Pierre de Rome.

Baldaquin

Les orgues

(Ca  tangue pas mal, non ? Je n’arrive pas à cadrer)

vitraux

Le cloître

le cloître

Juste à côté de la cathédrale se trouve le Palais Episcopal, un bel ensemble de style classique français datant de 1724.

On y a installé le Centre mondial de la Paix, des Libertés et des Droits de l’Homme.

palais épiscopal

plaque


Que voir à Verdun ?

boussole Les monuments dédiés à la Guerre de 14-18 :

  • voir le Monument à la Victoire.
  • Visiter la Citadelle Souterraine grâce au parcours reconstitution de 30 minutes en petits wagonnets à travers les galeries de la citadelle.

boussole Découvrir le patrimoine local :

  • visiter le Musée de la Princerie et voir pièces des époques gallo-romaine et mérovingienne, objets du Moyen-Age, tableaux d’artistes meusiens, meubles lorrains, collection de faïences anciennes.
  • visiter la Cathédrale Notre-Dame, une des plus anciennes d’Europe marquée par la guerre et les troubles dus à la situation géographique de l’évêché de Verdun.

boussole Entre patrimoine local et guerre :

  • Entrer dans le Palais Episcopal et visiter le Centre Mondial de la Paix.

 boussole Profiter du fleuve Meuse : 

  • une balade fluviale commentée pour une découverte originale de Verdun avec des points de vue uniques sur les monuments.
  • se promener le long des quais.
  • se restaurer dans le lounge/bar/restaurant installé dans une péniche amarrée quai de la République.

boussole Se laisser aller au pêché de gourmandise : 

  • visiter l’usine de dragée Braquier, tout pour connaître la fabrication de la spécialité de Verdun et se régaler.

tagà lire également le résumé de notre voyage « Road-Trip d’été en Lorraine » 


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s