Microblog du lundi matin #10 Du plaisir de découvrir des personnalités anti-conformistes et attachantes.

mes pieds sur le rocher  statue parc sans soucis  bonhomme librairie le haut quartier

Et hop ! C’est déjà la 10ème édition du microblog du lundi matin ! Pour les nouveaux venus ici le microblog est le résumé de ma semaine en images et petites séquences de vie. Il s’en dégage parfois un thème, comme cette semaine où l’originalité et l’anti-conformisme de certains personnages m’attirent et me séduisent. Des gens vrais et en accord avec leur personnalité. Je trouve ça extrêmement rafraîchissant, réconfortant, encourageant, dynamisant. Au programme un périple insolite des stations-services en Europe, un club de lecture et de la chimérologie.

noun_60768

Friedrich Liechtenstein, l’amoureux des stations-services 

Lundi 16 mai. Lundi de Pentecôte. Jour férié. Temps superbe. Le matin nous flemmardons à la maison, en préparant le repas j’allume Arte à la recherche d’un truc sympa à me mettre sous la dent. Et bim ! Arte a consacré sa journée aux stations-services, ces « lieux de passage coupés du monde, décors changeants de tous les road movies ». Des documentaires et des films « pour les rêveurs, les non-conformistes et les aventuriers ».

J’y fait la découverte  de Friedrich Liechtenstein,  performeur allemand, qui nous propose une série de 10 épisodes où l’artiste nous présente sa vision des stations-services au travers de ses lunettes dorées.

« Les stations-services sont les lieux les plus romantiques de notre temps » nous dit-il. A priori j’étais sceptique je dois bien avouer. Mais le personnage est tellement atypique, à la fois élégant, sorte de dandy-électro berlinois qu’il me donne envie de le suivre dans ses théories, ses recherches sur les algues, et son périple insolite à bord d’une Mercedes qu’il fait repeindre en doré (pour assortir à ses lunettes et à ses ongles). Il nous fait découvrir des stations-services à l’architecture insolite, belles, parfois anciennes, transformées, oubliées. Il y fait des drôles de rencontres. Il s’interroge sur leur avenir à l’ère des véhicules électriques et autonomes.

J’ai été conquise par le personnage et par ce périple insolite sur les routes d’Europe.

A noter aussi un documentaire sur la mythique Route 66 aux USA.

finger rightA revoir  en replay rapidement (ça ne reste jamais bien longtemps) sur Arte 

friedrich liechtenstein


Emma Watson, féminisme et club de lecture

Je réfléchis à toutes ces polémiques sur le harcèlement sexuel dont les femmes sont victimes au sein même de la classe politique française. Une grande colère m’envahit. J’en ai marre de ces violences faites aux femmes, verbales, physiques, discriminantes, humiliantes. Le féminisme est-il un concept ringard et péjoratif ? Est-ce féministe que de réclamer le respect, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ? Juste ça. Juste le respect. En 2014 Emma Watson élue ambassadrice pour ONU femmes a prononcé un discours touchant, vrai, rassembleur sur le sujet. Elle rappelait ceci :

« Pour mémoire, le féminisme se définit comme « la conviction que les hommes et les femmes doivent jouir des mêmes droits et des mêmes chances. C’est cela la théorie politique, économique et sociale de l’égalité des sexes » « 

finger rightJe vous invite à aller lire son discours. So inspired… 

Jeudi 19 mai. Je me suis inscrite sur le book-club  d’Emma Watson !

Créé en janvier « Our Shared shelf « (Notre étagère commune) est un club de lecture féministe sur les livres et essais qui traitent de l’égalité (et pas seulement hommes-femmes) accessible à toutes et à tous pour partager et échanger.  Le principe est le même que pour tout club de lecture qui se respecte : chaque moi un livre est proposé à la lecture et ceux et celles qui le lisent sont invités à en parler la dernière semaine du mois en question. Alors, bon, bien sûr la plupart des sujets de discussion sont en anglais, mais il y a une session de discussion en français. Ca permet de découvrir des auteurs, des livres parmi une sélection de thèmes qui nous correspondent et que l’on définit à l’inscription. Le premier livre proposé à la lecture par Emma Watson était « My Life on the Road » de Gloria Steinem. J’ai couru à la Librairie du Haut-Quartier pour le dégoter persuadée de le trouver en français mais il n’est pas encore été traduit, hélas… Et je ne me sens pas du tout le courage (ni la compétence) de le lire en anglais. Remarquez ce serait un excellent exercice mais moarfchgluglmb, non pas le courage. Si un jour je réussis l’exploit croyez-moi vous serez avertis.

bookclub our shared self

photo Kodak Meelie


Camille Renversade, chimérologue.

J’aime les cabinets de curiosités. Vous savez ces pièces ou meubles qui renferment et exposent des objets hétéroclites et originaux. Sortes de collections d’objets d’histoire naturelle, d’antiquités, des oeuvres d’art… Il y a 3 ans, comme je ne pouvais pas en avoir un de grande taille à domicile, j’en ai fabriqué un dans une valisette en carton chinée lors du déballage des antiquaires de Pézenas. En farfouillant des renseignements sur le sujet sur le net j’ai découvert Camille Renversade, montreur d’animaux étranges, sculpteur hybridermiste, créateur de cabinets de curiosité ambulants, dessinateur, bonimenteur de foire ou encore professeur en chimérologie. De ses rêves d’enfant, de son goût pour les animaux imaginaires (la cryptozoologie), et des expéditions lointaines il s’est inventé un métier. Illustrateur de talent il crée des planches pour un bestiaire fantastique, des carnets d’expédition à l’ancienne. En ce moment et jusqu’au 8 janvier 2017 on peut admirer l’installation de son Cabinet des Chimères au Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble. Les personnes qui s’inventent leur vie autour de leur passion me fascinent, c’est encourageant et libérateur. En plus elles nous invitent à des voyages imaginaires, j’adore.

camille renversade

photo William Baucardet pour le Monde


Farniente 

Lundi après-midi de ce lundi de Pentecôte férié les enfants et moi profitons du beau temps pour aller paresser à la plage de Rochelongue. Un jour je vous raconterai Rochelongue, ce coin situé sur le littoral de la ville d’Agde dont mes souvenirs remontent à ma naissance et bien au-delà…

plage Rochelongue

mon ombre sur le sable Matthieu plage de Rochelongue

En attendant vous pouvez découvrir un coin de plage situé non loin, la Tamarissière.


Bon début de semaine !  Suivez-moi sur Facebook Escapades & Road-Trips ! 


 

Publicités

2 réflexions sur “Microblog du lundi matin #10 Du plaisir de découvrir des personnalités anti-conformistes et attachantes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s