Venir à Pézenas c’est rencontrer Molière // En France Aussi #3

monument-moliere

Chaque premier du mois un blogueur participant au RDV En France Aussi (à l’initiative du Coin des Voyageurs) soumet une idée de thème pour la rédaction d’un article. Ce mois-ci Florence Gindre a proposé le joli thème « Lieux d’écrivains ». J’ai trouvé ça original comme thème et j’ai commencé à réfléchir à un écrivain dans mon secteur… J’en parle à mon mari et là il me dit « ben… Molière ! ». Je n’y avais pas pensé ! Alors que c’est é-vi-dent. Car venir à Pézenas c’est rencontrer Molière. Je vais donc vous raconter l’histoire qui lie cette petite ville du département de l’Hérault, d’à peine 8000 habitants, à ce génie de la littérature mondialement connu.

Venir à Pézenas c’est découvrir un coeur de ville ancien entièrement classé « secteur sauvegardé », c’est battre le pavé en admirant les façades des superbes hôtels particuliers qui ont gardé l’aspect de l’époque où Molière et sa troupe venaient jouer !

moliere graphe in pezenas

un graphe dans Pézenas


Super méga bonus : un partenariat avec Gallimard Loisirs nous permet d’offrir le Geoguide « Paris Chic et Zen »  + un bon Ouibus d’une valeur de 120 euros à un de nos lecteurs et à un des blogueurs participants au rendez-vous. Je vous dis tout à la fin de l’article !


Suivez-moi pour une visite de Pézenas sur les pas de Molière… 

Alors bon, Molière tout le monde connaît hein ? Comédien, dramaturge, homme de théâtre, en France pas une année collège sans lire au moins une oeuvre de lui. Il naît à Paris, commence à jouer à Paris, monte sa troupe « l’Illustre Théâtre », a des dettes, va en prison, sort, a de nouveau des dettes... La galère de l’intermittent du spectacle pas connu, quoi. Alors Molière et les Béjart quittent Paris et pendant 13 ans vont sillonner les routes du Province.

maison-consulaire-pezenas

La Maison Consulaire, place Gambetta

En 1650 la troupe arrive à Pézenas où se tiennent les Etats Généraux du Languedoc, l’occasion de divertir durant 3 mois ces « Messieurs des Etats » avec des tragédies. Bon, c’est nul, Molière n’est clairement pas un tragédien.

La troupe revient en 1653 pour divertir le Prince de Conti (troisième personnage du royaume) dans sa demeure de la Grange des Près, aux portes de Pézenas. Ils y jouèrent durant trois mois. En devenant Comédien des Etats Généraux du Languedoc et de son Altesse Royale le Prince de Conti, une ère de prospérité commence pour la troupe.

pezenas-grange-des-pres

le domaine de la Grange des Prés 

Puis la troupe reviendra une dernière fois à Pézenas en 1655. C’est à l’Hôtel d’Alfonce  (rue Conti) qu’il joue pour la première fois « Le Médecin volant ».

de l’extérieur l’hôtel d’Alfonce ne paie pas de mine…

facade-hotel-dalfonce

mais une fois la première porte poussée c’est superbe…

les-colonnes-de-lhotel-dalfonce

la galerie d’étage de la première cour avec ces colonnes torses sculptées en une seule pièce 

passage-entre-deux-cours-hotel-dalfonce-pezenas

le passage qui amène à l’arrière de cet hôtel à la française

hotel-dalfonce-pezenas

la loggia double du 16ème siècle

la-loggia-et-lescalier-de-lhotel-dalfonce-pezenas

C’est pas mal, non ?

Molière aimait s’installer dans la boutique du barbier Gély (place Gambetta), il s’asseyait dans un grand fauteuil de bois et observait les uns et les autres pour s’en inspirer.

maison-barbier-gely-place-gambetta-pezenas

maison-du-barbier-gely-pezenas

La maison du barbier Gely un jour de Disquaire Day  finger upside

Elle abrite le Musée Boby Lapointe

On peut voir le fauteuil dans lequel s’installait Molière au Musée de Vulliod St Germain

musee-vulliod

fauteuil-de-moliere-musee-vulliot-st-germain-pezenas

A deux pas de l’Hôtel d’Alfonce on trouve l’Hôtel du Bât d’Argent.

cour-hotel-du-bat-dargent-pezenas

Cette hôtellerie typique, avec chevaux au rdc et chambres + réfectoire au premier (ce qui est somme toute logique) accueillit Molière, sa troupe et le musicien-poète Dassoucy, un vrai dépravé.  Ils ont bien dû rigoler ces deux-là…

cour-hotelerie-bat-dargent-pezenas

Mais le Prince, sous l’influence de son confesseur l’Abbé Rouquette, fait une sorte de crise mystique et décide de ne plus protéger Molière. Ca fait trois mois que la troupe est là, elle décide de quitter la région. Finie la rigolade.

Donc en fait, si on compte bien, Molière ne séjourna en tout que 3 x 3 mois à Pézenas! Mais ces courts séjours lui inspirèrent quelques unes de ses plus grandes oeuvres (oui Pézenas est inspirante que voulez-vous). Ainsi « Dom Juan ou le festin de Pierre » dépeint le Prince de Conti ; Tartuffe aurait les traits de l’Abbé Rouquette (ha ça le Molière fallait pas trop le gonfler).

A la faveur du grand courant moliériste du 19ème siècle une souscription nationale  fait ériger ici, à Pézenas, le Monument de Molière par le sculpteur Injalbert.

square-moliere

Le buste de Molière est entouré par une soubrette, figurée par la Lucette de Monsieur de Pourceaugnac, représentant la comédie, et un satyre représentant la satire ; sur la face arrière, masques des comédiens Coquelin cadet et Jeanne Ludwig de la Comédie-Française.

monument-de-moliere-a-pezenas

Ce monument est en marbre de Carrare

arriere-statue-moliere-pezenas

Molière étant à l’origine de l’actuelle Comédie Française, cette dernière viendra lui rendre hommage en 1973 pour le tricentenaire de sa mort. Depuis Pézenas vit au rythme d’actions culturelles théâtrales. Chaque année en juin le festival « Molière dans tous ses éclats » a lieu et la compagnie de L’illustre Théâtre présente tout au long de l’année des pièces de théâtre classiques ou contemporaines, avec une large part pour les oeuvres de Molière.

Et si vous allez sur le cours Jean Jaurès pour admirer les façades des hôtels particuliers qui le bordent, pensez aussi à baisser les yeux pour regarder les dalles d’argile qui jalonnent le sol… Sorte de Walk of Fame piscénois, ces dalles portent les empreintes des mains ou des pieds de comédiens célèbres venus jouer à Pézenas. Sur les 76 emplacements prévus, 31 sont déjà installées. Le but étant d’atteindre le théâtre à l’italienne situé rue Reboul.

pas-moliere-pezenas

la vitrine de la pharmacie du Cours Jean Jaurès

vitrine-pharmacie-pezenas-moliere

buste-de-moliere-theatre-pezenas

dans le hall d’entrée du théâtre

Et pour tout connaître de la vie de Molière de manière originale l’Office de Tourisme vous propose une scénovision de Molière !

hotel-de-peyrat

l’OT est situé dans le bel Hôtel de Peyrat


Un géoguide à gagner !

Le Rendez-vous Mensuel de #En France Aussi s’est associé à Gallimard Loisirs pour vous permettre, fidèles lecteurs, de gagner le Geoguide « Paris Chic et Zen » ! Et, topper on the cake, OuiBus vous offre un bon de 120 euros !

paris-chic-et-zen-gallimardouibus-concours

Comment participer ? 

Il vous suffit de commenter ici (ou sur l’un des autres articles du rendez-vous, dont la liste est mise à jour au fur et à mesure que j’en prends connaissance) ET sur la page Facebook #EnFranceAussi entre le 1er et le 19 novembre 2016.

finger right Cliquer sur Règlement pour en savoir plus.

Les articles sur le même thème proposés par mes ami(e)s blogueurs

Allez les lire !

La Cathedrale de Strasbourg « Prodige du gigantesque et du delicat », chez Les aventures d’Arthur et Thibaut.

La maison de Chateaubriand, chez Famille France Trotteuse.

A la recherche du bon pays de l’Ami Fritz, chez Mon Grand-Est

Chateaubriand et la Vallée aux Loups, chez Voyager en photos

Sur les pas de Du Bellay, chez Randonnées pour petits et grands.

Heureux qui comme Ulysse, chez Family trip and play.

En france aussi, lieux d’écrivain, chez Florence Gindre

Le jardin botanique de Tourcoing, chez Les aventures de la tribu de Chacha

Paris et ses écrivains, chez Tu Paris combien ?

Les cimetières parisiens dernières demeures des écrivains, chez C’est Cloé sans H !

Nantes, berceau de Jules Verne, chez Stendhal Syndrome

Pézenas, le pays de Molière et de Boby Lapointe, chez Le coin des voyageurs.

Publicités

24 réflexions sur “Venir à Pézenas c’est rencontrer Molière // En France Aussi #3

  1. Pingback: Paris et ses écrivains. – Tu PARIS combien ?

  2. Eh oui, on aura beau dire, il y a tout de même des écrivains qui sont plus connus que d’autres ! Qui en effet ne connait pas Molière ? Par contre, il y en a qui ne connaissaient pas Pézenas avant ce rendez-vous : moi ! Désormais je connais bien… tout au moins virtuellement, car un autre article rend également hommage à Molière. Mais ça a du bon les doublons, ça permet d’avoir des compléments d’informations, une vision différente des choses… J’ai donc adoré découvrir à nouveau Pézenas à travers ton article, et en savoir un peu plus sur Molière : bravo et merci beaucoup pour ce très beau post !

    Aimé par 1 personne

  3. Tout une ville qui vie à travers un personnage aussi célèbre, c’est magnifique
    Les célébrités éphémères des réalitéy show de nos jours n’auront jamais ce privilège et c’est tant mieux .

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: En France aussi : lieux d'écrivains - Florence Gindre

    • Ha tiens ta remarque m’interpelle, je n’ai jamais trop fait gaffe… ou alors j’ai visité peu d’OT… Je serai plus vigilante à ça tiens !
      En tous cas oui à Pézenas il est dans un magnifique bâtiment 🙂

      J'aime

  5. Merci Isabelle pour cet article avec les photos qui sentent bon le Sud de France ! … Ca égaie notre journée parisienne bien brumeuse 😉 J’aime particulièrement le grand fauteuil en bois de Molière : il est impressionnant !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s