Le microblog du lundi #30 // A la recherche d’un tiers-lieu pour bloguer…

plafond-theatre-pezenas  comptoir-cafe-blablah  chaise-a-porteur

Je m’interroge : est-ce paradoxal ou signe d’équilibre d’être à la fois casanière et attirée par l’itinérance ? Car ces deux caractéristiques me correspondent. Mon domicile est mon nid, mon refuge, j’y suis attachée et m’y sens bien. Mais pour autant je rêve de posséder un combi VW pour partir en road-trip, je kiffe les food-trucks, et désormais je cherche des coins où trimballer mon ordi pour bloguer… Dans cette 30ème édition du microblog du lundi je vous livre quelques unes de mes manies, je vous parle de ma zone de confort dont je tente de bouger les lignes pour insuffler nouveauté et inspiration, et puis je vous propose un peu de bric-à-brac de ce que j’ai lu, vu, entendu sur le net. 


Les tiers-lieux

Coworking et travail nomade sont les nouvelles tendances en matière de boulot. Des espaces, plus ou moins insolites qui se positionnent entre le bureau et le domicile voient le jour depuis quelques années. Que ça soit pour faire des économies en mutualisant un lieu, rompre l’isolement, insuffler de l’inspiration, les tiers-lieux sont plébiscités par la génération Y, ces digital natives nés entre le début des années 80 et les années 90, voire 2000 selon certains sociologues. Je fais partie de la génération précédente et sans que l’utilisation des NTIC me soit intuitive, et loin – très loin – de connaître, comprendre et maîtriser la moitié des outils et/ou réseaux sociaux, je ne peux plus me passer d’internet et me sens proche de leur vision de la société et du travail. Partage, flexibilité, liberté de mouvement et de pensée…

Et il faut avouer que certains de ces tiers-lieux sont très attractifs ! Ils ont chacun leur style, à sélectionner selon les goûts (et l’emplacement géographique bien sûr) : du cosy façon coffee-shop californien à celui vintage en passant par l’indus’ ou le lounge, ils proposent tous un coin repas ou café, des tables, fauteuils et canapés, parfois des bibliothèques ou des jeux vidéos. Tout est pensé pour travailler, se reposer, échanger.

C’est décontracté comme à la maison, studieux comme au bureau, convivial comme au café. Tout en un. J’adore le concept.

cafepinson

Le café Pinson, à Paris.

cafepinson

photos prises sur le blog de neonomade.

Mais, en pratique, cela me conviendrait-il ? That is the question.

En dehors de mon travail, pour lequel je suis obligée de me déplacer, je blogue et j’accomplis cette activité avec autant de plaisir que de sérieux. My second job en quelque sorte même si je ne suis pas rémunérée pour. En général j’installe mon ordi sur la table de la salle-à-manger, et en bonne adepte du multitasking j’allume la télé en mettant une série que j’aime mais qui ne me demande pas une attention trop soutenue (et là j’avoue une passion coupable pour Inspecteur Barnaby… Ca, c’est fait). 

Mais depuis quelques temps je cherche un endroit dans lequel je pourrais venir me poser de temps en temps pour rédiger mes articles de blog. Histoire de casser un peu mes habitudes, d’apporter la nouveauté dont j’ai besoin pour trouver l’inspiration. Pour autant pas question de m’installer n’importe où. Je veux un lieu chaleureux, calme, confortable, avec une déco si possible dans l’air du temps, et avec le wifi. Une sorte de mix entre le pub anglais et un coffee-shop bostonien…   Un lieu cosy mais simple,  vintage donc moderne, le raffinement et le calme d’un club anglais avec des prises et du wifi partout. Et la playlist qui va avec.  Autant dire le truc qui n’existe pas à Pézenas… (si un entrepreneur anglais me lit : JUST DO IT ! Please.). Comme ce lieu de rêve n’est pas encore né ici j’ai revu mes ambitions à la baisse et passé en revue ce qui pourrait s’en rapprocher le plus. La wifi à disposition déjà faut oublier… Et les prises pour brancher un ordi encore plus. Donc il vaut mieux avoir la batterie de l’ordi bien chargée avant de partir. Je peux aussi me passer des fauteuils profonds et moelleux (oui dans le fond chez moi je m’installe sur des chaises à la simplicité toute scandinave, je ne suis pas vautrée dans un fauteuil club). Mais je ne cèderai pas sur l’ambiance, le côté chaleureux, et la personnalité du lieu. N’en voyant qu’un qui se rapproche le plus de ce que je recherche, je décide d’y passer une heure avant d’aller chercher mon fils à l’école. Histoire de tester…

tea-time-au-cafe-blablah

Le café Blablah… 

Comme mon ordi est gros et lourd je ne l’ai pas trimballé. J’ai opté pour un de mes carnets. Installée sur une petite table à l’intérieur je profite du calme pour commencer cet article. Je ne suis pas loin de penser avoir trouvé le lieu dont j’ai besoin, cool, stylé et avec une bonne playlist. Il y a même la British Touch recherchée, la patronne étant anglaise (je vous parlerai plus de mon appétence pour la Grande-Bretagne un de ces 4). 

Ce fut ma première tentative, très agréable, que je réitérerai régulièrement pour voir si le fait de bosser ailleurs m’apporte les bienfaits escomptés.


Et pour aller encore plus loin : les espaces  pour travailleurs nomades !

Désormais on voit aussi apparaître l’usage de caravanes ou de cabanes tout équipées pour bosser en pleine nature, ce qui, on le sait est propice à l’inspiration et permet de booster la créativité.

kantoor-karavaan

Kantoor Karavaan

wildesk

Wildesk


Ma semaine en images

pont-de-bois-copie  christmas-wreath

Expo « Des ponts plutôt que des murs » – J’ai appris à créer une couronne.

  poissons-maman-des-poissons  sandwichs  ramona

monstres marins – sandwichs party – dédicace de Ramona Bodescu

scene-theatre    dedicace-samuel-ribeyron

Une chronique culturelle à écrire – dédicace de Samuel Ribeyron


Bric à brac du net

star Fun fact historique. Manon Bril présente « Pourquoi pas ? » un épisode pilote de la chaine Youtube du Grand Palais en lien avec l’expo « Mexique, 1900-1950 ». Trois minutes pour apprendre les liens entre  Frida Kahlo et Léon Trotsky.

star Comment baiser écolo responsable ? C’est l’épisode 2 de la seconde saison de « La Loove » une websérie drôlissime  de et avec Emilie Etasse.

star Serial. Je continue dans mon idée de progresser en anglais, et pour m’y aider j’écoute les épisodes de ce podcast de journalisme d’investigation américain. J’écoute « The Alibi », la première saison de 12 épisodes qui reprend l’enquête sur le meurtre de Hae Minh Lee survenu à Baltimore en 1999.  Autant vous dire que je n’ai pas intérêt à faire quoi que ce soit d’autre durant l’écoute si je veux réussir à comprendre.

star Petits plaisirs d’automne. Depuis le 1er novembre je participe au challenge d’automne du magazine Flow. Le magazine a recensé des mots qui font penser à l’automne. Une liste de mots-sujets à photographier est prévue pour chaque jour du mois. Il ne reste plus qu’à trouver l’inspiration et poster le résultat sur mon compte instagram. 


Bon début de semaine à tous ! 

Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre le blog, à suivre les news sur facebook et les photos sur instagram et c’est super. 

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires qui me donnent des ailes pour continuer🙂


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s